Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wilhelm Leonide Von Goldmund III Jr.

Wilhelm Leonide Von Goldmund III Jr.

Aristocratie du Vide & Sciences Exactes de l'Echec

Publié le par Wilhelm Leonide Von Goldmund III Jr.
Projet Pour un Examen du Code de la Route Différent

1) Un jeune chien fonce vers vos pneus, comme sujet à une crise de démence. Que faites-vous ?

A) Je klaxonne pour lui signaler que je suis là. En bref, que j'existe et qu'il est en tort.

B) Je freine pour ne pas l'écraser. J'ai nettoyé ma carrosserie la veille, mince !

C) Je m'arrête et descends pour le ramener à bord du véhicule. Je discute un peu pour voir ce qui a motivé son acte et je l'adopte. Je l'appellerai Chevrolet.

D) J'accélère pour l'écraser puis je crie que je ne l'avais pas vu. Qui perd gagne.

2) Un cycliste passe à votre gauche. Il semble décidé à rayer votre voiture à l'aide d'une aiguille à tricoter.

A) Je m'arrête et je l'aide à rayer ma sale bagnole que je déteste depuis la nuit des temps.

B) Je lui fais pipi dessus par la vitre, tout en évitant les autres véhicules. Le pipi lui brûlera les yeux et il sera bien attrapé.

C) Je fais un écart pour lui rentrer dedans. Il passera sous le pneu arrière et sera bien attrapé. Mais l'aiguille à tricoter peut crever un pneu dans la chute. Alors mince !

D) Je le prends par le cou et je le tire à bord de la voiture. Il me tricotera un pull, allongé sur la plage arrière.

3) A un feu rouge, une femme enceinte traverse et se met à vomir sur le passage piéton.

A) Je me débrouille pour habilement lui faire rentrer l'antenne de la radio dans la gorge, le tout sans descendre de voiture. Juste avec le frein à main.

B) Je lui chante une chanson à boire en rajoutant des couplets sur des choucroutes garnies bien grasses à la béchamel, et à la truffinade en gelée.

C) Je fonce sur elle en essayant de ne pas souiller mes pneus dans la flaque de vomi.

D) Je descends du véhicule et je la mets dans le coffre. Elle viendra avec moi à l'usine Zoder-Albaz.

4) A un péage, l'employé dans la cabine n'arrive pas à faire fonctionner votre carte bancaire. Vous remarquez qu'il a des verrues. Il fait bientôt nuit.

A) Je l'insulte copieusement en critiquant ses verrues. Et je lui reprends ma carte bancaire en mettant un peu de bave sur ses doigts.

B) Je descends et je discute un peu avec lui pour savoir si par hasard les verrues ne viendraient pas des gaz d'échappement.

C) Je prends de l'élan en reculant et je fonce dans sa cabine. J'accélère sur ses verrues pour les faire craquer dans la foulée.

D) Je sors un euro et je lui mets dans la poche, avec aussi une pastille du mineur et une carte téléphonique. Je deviens ainsi son meilleur ami pour l'éternité.

5) Sur l'autoroute, un camion est renversé. Pourtant les voitures ne ralentissent pas. Un faon hésite à traverser. Un coffre en bois épais dépasse d'un tas de sable sur le bas-côté. Vous roulez à 180 km/h.

A) J'évite le camion tout en klaxonnant pour réveiller le chauffeur, j'écrase le faon, et je repasserai plus tard pour prendre le trésor.

B) Je me gare en travers de la route en mettant l'autoradio très fort. Je vais caresser le faon qui devient mon ami et ensemble nous allons déterrer le trésor. Quant au camion, tant pire pour lui.

C) J'écrase le trésor, je fais un crochet pour écraser le faon, et j'écrase le camion en montant à 300.

D) Je vais voir ce qu'il y a à récupérer dans le camion. Puis je balance le coffre sur le faon pour qu'il n'y ait pas de témoin. Ensuite je cueille une petite pâquerette pour désodoriser mon bureau.

6) Un véhicule klaxonne tout en vous collant au pare-chocs et en faisant des appels de phare. Vous voyez qu'il est conduit par une femme qui s'est emmêlé les bras dans son pull. Au loin, une pelleteuse creuse un grand trou dans la route. Un noir en remonte des os préhistoriques juché sur un bout de tuyau en béton. Il a un chewing-gum, mais vous n'arrivez pas à en distinguer la couleur. C'est une voie à sens unique.

A) Je fais demi-tour en me disant que la situation est trop compliquée pour être honnête.

B) Je ralentis pour arriver à hauteur de la vitre du véhicule en difficulté. J'arrache le pull avec une pince coupante et je fais un sermon à l'imprudente conductrice. Quant au noir, il est écrasé depuis belle lurette.

C) J'accélère en mettant les warning et en criant que ça ne va pas durer comme ça cent-sept ans. Je dépasse les obstacles, mais dans le rétroviseur je vois que la voiture de la femme est tombée dans le trou. Le noir a craché son chewing-gum et il a l'air de me faire un bras d'honneur.

D) Je ralentis pour obliger le véhicule qui me suit à ralentir. Je parviens tant bien que mal à saisir ses clés de contact à l'aide de ma ceinture. J'arrête les deux voitures au bord du trou. Je discute un peu avec la femme qui remet son pull en place. Nous faisons un peu connaissance. Le noir s'appelle Jean-Baptiste, et j'apprends que ce que je prenais pour des os préhistoriques sont en fait de simples morceaux de bois. Je le dis aux autres et nous en rions beaucoup. Jean-Baptiste n'est même pas noir, il est sale. Et c'est lui aussi qui pilote la pelleteuse. Il a eu sa licence en 1989.

7) La bonne formule est :

A) Je peux boire un petit peu, tuer quelqu'un, et conduire avec les genoux.

B) Je ne dois pas boire si j'ai l'intention d'écraser quelqu'un dans la soirée. Et pas de genoux.

C) Je ne peux tuer personne si c'est hors de ma voiture. Par contre je peux conduire avec les genoux sans boire.

D) Je dois boire uniquement quand j'ai l'intention de conduire avec les genoux. Si je veux en plus tuer quelqu'un, il faudra que je fasse une prise de sang et une offrande au démon Pazuzu.

8) Vous-vous rendez compte que votre coffre, votre capot, et vos quatre portes sont ouverts alors que vous êtes à 147 km/h à contresens. Quelle est la bonne réaction à adopter ?

A) Je cherche un rouleau de scotch dans mon attaché-case pour tenir les portes bien fermées. J'ai le droit de conduire avec les genoux. Ensuite je boirai un whisky pour oublier tout ça et me décontracter.

B) Je descends et je ferme les portes une par une, mais en roulant très, très doucement. Même si c'est à 147 km/h...

C) Je klaxonne pour qu'une bonne âme vienne me refermer toutes les portes. Un parachutiste ou un ninja feront l'affaire.

D) Je continue à rouler comme ça jusqu'à ce que je tombe en panne d'essence. Après je mets le feu à la voiture pour alerter un hélicoptère. Et je lui offre un whisky pour la peine.

9) Quelle est la bonne formule ? (La Vérité…)

A) Je dois faire une vidange tous les 50.000 kilomètres, boire de l'essence, et faire une révision de mon sommeil. Et prendre un whisky à genoux.

B) Je dois dormir tous les 50.000 kilomètres, boire la vidange, et réviser le prix de l'essence qui est franchement inabordable.

C) Je conduis avec les genoux et j'avale les kilomètres après un examen de conscience. Puis je révise mon code de la route. Et je mange à un troquet tous les 50.000 kilomètres.

D) Je dois mettre de l'essence tous les 50.000 kilomètres après avoir vidangé ma conscience tout en révisant mon sommeil à genoux. Après je ferai une génuflexion et j'irai manger à un troquet.

10) Un avion de tourisme hésite un peu dans une priorité à gauche. Vous, vous êtes au centre d'un carrefour où se tient un défilé de majorettes. L'une d'entre elles porte des lunettes. Une bombe à fragmentation explose dans un champ, près d'une tonne à eau et d'un bac à avoine. Qui passe le premier ?

A) La voiture jaune.

B) Les majorettes, sauf celle qui a des lunettes.

C) La voiture jaune.

D) Je passe le premier car l'avion a hésité. Le défilé de majorettes n'est pas à prendre en compte. Elles sont jeunes, donc elles peuvent bien faire un pas de côté pour m'éviter. En regardant le reflet dans les lunettes de la majorette qui en est pourvue, je m'aperçois que derrière moi l'explosion est sans gravité. Seul le bac à avoine a perdu un peu de brillant. Heureusement qu'une des majorettes va l'épousseter à l'aide d'un pissenlit...

ATTENTION, IL Y A DES PIÈGES ! BONNE CHANCE !

Commenter cet article