Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wilhelm Leonide Von Goldmund III Jr.

Wilhelm Leonide Von Goldmund III Jr.

Aristocratie du Vide & Sciences Exactes de l'Echec

Publié le par Wilhelm Leonide Von Goldmund III Jr.
Disease

Il avait les veines frelatées. Elle, la désespérance des ans.

Dans un coin de buisson complice ils se sont aimés puis laissés,

Mais la parade aux nuits terriennes se trouve bel et bien dans les nuées,

Et dans leurs sacoches ils n’avaient que de la poussière de manants.

Ils ont rayonnés l’un pour l’autre, le temps que le torchon se crève,

Et devienne dans leurs antres séniles le symbole d’une aurore de trêve.

Les clés des ventrus dégueulant du haut des toitures rouennaises

Donnaient à leurs entrevues brèves des vacuités de superflu.

Elle regardait tonner sa neige, il écoutait battre son flux,

Il s’emportait contre l’arpège de ses effusions les plus niaises.

Il regardait l’atroce punaise dégouliner jusqu’à son cul,

Elle s’emportait sur un balcon où le vent avait chié des chaises.

Ils s’aimaient comme d’autres se lacèrent, dans de moites circonvolutions,

Et dessinent dans la fumée d’anges ce que leurs spectres ont d’abandon.

Ils maîtrisaient même ce mélange de foi, de poix, de guéridons,

Et sarclaient le timbre univoque qui mène de sa destinée au pardon.

Leurs parachutes avaient mendiés des baisers volés de dix sous,

Pour les revendre à la criée kobaïenne d’un ton de matou,

Il pleurait devant les agneaux congelés par sa race honnie,

Elle se moquait, le faisant taire d’une pichenette, « Tu viens, Honey ? ».

Elle l’avait molesté à mort, seulement s’il l’avait su à temps,

Il aurait prévenu ses mentors et aurait gardé le tranchant des dents

Pour tracer dans la chair amie les empreintes de purgatoire

Qu’il sentait poindre dessous ses seins d’adolescente avachie.

Elle avait un trench-coat brûlant et des oripeaux de cadavre,

Elle se fringuait de noirs élans et de fragments, chuchotis raves,

Qui laissaient s’échouer dans le vent des relents de gaufres amères,

A la foire, invariablement, elle mettait en joue son compère.

Il la détestait d’être distante, elle le haïssait d’être puant,

Ils vivaient dans la brèche cassée d’un oeuf d'amour purulent :

Les poussins y éclatent de nausée, les chiens tapissent avec entrain

Cette cité de merdes rougeâtres où le sang égale le dédain.

S’il avait su dans quelles strates elle allait l’embarquer sans forces,

Il aurait quitté son écrin et se serait blindé l’écorce,

Mais le sexe, même bâillonné, finit par pister les ovaires,

Portant la mention informelle, mais typique, du « Game Over ».

Elle l'avait laissé, rabougri, sur ses dalles grasses de vomi,

Il l’avait observée partir avec une tendresse infinie,

Il avait hurlé aux feux rouges « Reviens ! Je saigne à en crever ! »

Mais elle ne s’est pas retournée, et jamais plus un signe de vie…

Commenter cet article