Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Wilhelm Leonide Von Goldmund III Jr.

Wilhelm Leonide Von Goldmund III Jr.

Aristocratie du Vide & Sciences Exactes de l'Echec

Publié le par Wilhelm Leonide Von Goldmund III Jr.
Les Clairvoyants

Les clairvoyants, ceux qui ne dorment plus

Fanfaronnent d'absence et ripaillent de fiel

Ils broient le néant de leurs ongles ténus

Et ils démultiplient la solitude du ciel

Leurs rares amitiés sont tenues au secret

Ou cantonnées, fauves, dans des recoins "modernes"

Et sur l'écran complice de leurs nuitées obscènes

Ils ecchymosent leur peine en bombant le clavier

Ils compilent les goulots, les brûlots inachevés,

Les conquêtes d'un cierge ou la poudre camarade

Les inextricables degrés de dégringolade

Qui président à leurs jours, qui taraudent leur pavé

Ils sont nés par hasard, d'un goinfre et d'une morue

Ils sont nés d'autre part, vous leur faites vite comprendre

Ils sont le déclin fier, le Mal et la vertu

Et ils sont magnifiques de refuser d'attendre

Quand ils auront plié le Réel minable

Dessous leurs vieilles cendres enclopées de misère

Vous leur direz, fantoches : "pauvres cigales amères,

Vous auriez pu prévoir des obsèques raisonnables..."

Ils vous laissent les bagnoles, les banques et nurseries

Et ces supermarchés où vous achetez vos fins

Les boutiques de la Mort, les bombes des crétins

Les cadavres de bêtes, complices d'agonie

Ils crament leur devenir, leur potentiel navré

Dans des creusets maudits étoilés de sanglots

Pourtant, leur galaxie est un somptueux pivot

Qui propulse vos vies blêmes dans les éternités

Ils n'aiment pas être ici et encore moins maintenant

Ils crachotent, ils persiflent, mentent pour tromper l'ennui

Ils ont l'étincelle vague, flammèche sans bougie

Mais ils sont si jolis... car ce sont des Enfants.

Commenter cet article